king-of-new-york-wong-dalesio. & Rakim, Kool G Rap & DJ Polo, Big Daddy Kane, M.C. I personally think that lyricism is one of the greatest parts of what makes a song good. De même, sans ce King of New York là, Biggie Smalls (et plus tard la presse) aurait-il eut l’idée de s’attribuer un tel titre honorifique ? Premier album de Fifty Cent, qui en fait ne connut jamais de sortie officielle, Power Of A Dollar contenait déjà son lot de coups de pression, d’hymnes au gangstérisme et aux présidents morts. I'm the king of New York All: Holy cow It's miracle Pulitzer's cryin' Weasel, he's dyin' Flashpots are shootin' bright as the sun I'm one highfalutin' son-of-a-gun Don't ask me how Fortune found me Fate just crowned me Now I'm king of New York Look and see Once a piker Now a striker I'm the king of New York Victory! Il trainait avec ses hommes, on le voyait souvent à l’entrée de sa boîte. Après un faux deal de dope, Frank et son équipe subissent l’assaut surprise des flics. Mais prendre le pseudo de Frank White – d’autant plus quand on a déjà la renommée attachée au nom de Notorious B.I.G. Also, one of the biggest things in rap that irks me is repetitiveness in songs. Mais histoire d’appuyer son propos, la production d’Alchemist démarre sur deux samples de dialogues extraits de King of New York (dont le « They took permanent vacation in hell, if you know what I mean » de Jimmy Jump). » J’ai donc décidé d’écrire une histoire qui susciterait une vive réaction de la part du public. « J’en ai envie, mais je fais face à une situation où des gens veulent penser et écrire à ma place. By clicking “Create Account”, you are indicating that you have read and agree to the Terms of Service. C’était du tonnerre, comme le scénario de Nicholas [St. John, ndlr]. Réalisé par Dennis Hopper, Colors dépeint avec un réalisme cru et une violence omniprésente (dépassant le cadre du film puisque deux figurants seront tués pendant le tournage) le quotidien de deux flics face aux gangs des rues de Los Angeles. son plus célèbre alias. Mais il est désormais – de façon aussi triste que définitive – le seul et unique monarque du rap new-yorkais des temps passés, présents et futurs. Difficile également de le rapporter à un quelconque rappeur existant sans foi ni loi, tant son mode de vie ne semble être régit que par le crime et rien d’autre. Allmusic. Retrouvez infos & avis sur une large sélection de DVD & Blu-ray neufs ou d'occasion. Biggie logeait à l’hotêl sous le nom de Frank White le soir de son assassinat. This is gonna make both the Delanceys Pee in their pants-sies! Retour sur les liens entre ces deux entités, du réel au fictif et vice-versa. Dans « Da Repercussion », il endosse le rôle du parrain des rues new-yorkaises, et cite Frank White afin de bien asseoir sa position : « Nigga if a nickel bag’s sold in the street, I want in on it ». Parce qu’en sortie de mitard avec classe et volupté, l’homme s’y connaît pas mal. King of New York #4. L’idée est alléchante, et Abel Ferrara prendrait alors la succession de George Tillman Jr., réalisateur d’un Notorious convenu et peu convaincant. Sur un instrumental à la fois percutant et dépouillé, typique du Preemo de la fin des années 90 et du début des années 2000, Guru se donne pour mission de disserter sur ses addictions et celles de ses potes : alcool, drogues et vie de rue tiennent le haut du panier. Celle-ci, en citant abondamment le film et en glorifiant son personnage principal, en fait alors une sorte d’icône de la pop culture indissociable de l’imagerie hip-hop. 2Pac n’a peut-être jamais semblé aussi paranoïaque que dans ce morceau, tiré de l’essentiel Me Against The World. Loin de l’extravagance d’un Tony Montana opulent par égoïsme, drogué jusqu’à l’os et pas loin d’être dénué de principes (on retiendra quand même à son crédit qu’il baisse son arme devant femme et enfant), Frank White est un idéaliste. Piétiner tous les quartiers de la ville et détruire des immeubles vous fera gagner des points. He plead guilty to using a child in sexual performance. C’est un film culte, et j’en suis fier, mais je suis fauché. Et pourtant, deux ans après la sortie du film, les deux compères sont parmi les premiers à invoquer le personnage de Frank White. Just like there was a pre-Rakim era and post-Rakim era, hip-hop can be divided into a pre-Nas era and post-Nas era. On passera donc sur tout le cinéma de la blaxploitation des années 70, ainsi que sur les films musicaux et documentaires tels que Wild Style (1982), Style Wars (1983) ou Beat Street (1984), pour se consacrer à un corpus de films qui lui sont plus contemporains et plus similaires. », Parce que contrairement à ce qu’à cru Papoose il s’est pas trompé d’endroit, il s’en bat juste les couilles : Kendrick Lamar dans « Control » de Big Sean. Ils veulent copier mes idées alors que ce sont les miennes. À l’époque, John Gotti était libre comme l’air. Sorti sur les écrans français le 18 juillet 1990 et deux mois plus tard aux Etats-Unis, est le film qui a révélé Abel Ferrara au grand public. Gucci Mane ft. Peewee Longway - « Servin’ Lean » (2013). » Ou encore, ce qu’il répond à Dalesio, qui lui fait remarquer qu’il ne vend pas de drogue mais qu’il tue des gens : « Je suis au chômage ! Funk Flex Clowns BowWow!!! In the early ’90s, while Nas was kidnapping the President’s wife without a plan and prepping his highly anticipated debut album, New York had crews like the Wu-Tang Clan, Onyx and Black Moon holding it down. Death's Invitation #9. Parmi eux, King of New York occupe une place de choix. », « Saturday Night » ou « Signifying Rapper ». Reçu assez froidement à sa sortie par la critique et le public, ce n’est qu’au fil des années que King of New York a acquit son statut de film culte, et qu’Abel Ferrara s’est vu réhabiliter en tant qu’auteur à part entière. Le prequel ne concerne pas directement Frank White, mais plutôt les origines des gars comme lui. Il n’est pas seulement culturel ou même historique. Ensuite, il y a évidemment cette phrase à propos de Dalesio, qu’il prononce en détachant bien les mots pour en renforcer les sonorités rapprochées : « He’s a fucking glitter-boy, he’s looking to get sprayed, laid, played and slayed, you know what i’m saying ? Quelques mois plus tard, un certain 18 mars 1997, une foule acclame le cortège funéraire de son idole dans les rues de Brooklyn ; elle danse sur « Hypnotize », crie « Biggie Smalls was the King ! Il est un fantôme dans la ville (teint cadavérique, cheveux blafards dressés sur la tête, attitude mutique) qui sait son temps venu mais fait tout pour en tirer quelque chose de bien, quand Pacino est un nouveau riche égoïste et exubérant qui voit à peine sa fin venir. FAVORITE (0 fans) Fun Lovin' Criminals. Moins adulé qu’un film comme Scarface, King of New York continue pourtant aujourd’hui à avoir un impact majeur sur la scène hip-hop. ». Quant à King of New York, il est subtilement évoqué dans la phrase « It’s the highest in charge, you motherfuckers got fat while we starved » (qui reprend « You guys got fat while everybody starved on the street » de Frank White). C’est dans cette simplicité et dans la force de son interprète principal que le film trouve toute sa puissance émotionnelle. « Le film n’a pas déchaîné les foules quand il est sorti. If you’ve been under a rock the 21-year-old, rainbow haired, blood gang member, and Mexican-American Brooklyn rapper claimed last month that he is the King of New York via IG. Comme c’était à prévoir, le titre un brin mégalo du film a créé plus d’une vocation dans le milieu, et nombreux sont les rappeurs à avoir leur propre morceau intitulé « King of New York ». Vous pourrez désormais détruire les immeubles sur votre passage, mais attendez-vous à vous faire arroser de plomb et d'explosifs, car les New-Yorkais ne sont pas du genre à se laisser faire ! Pour un film avec Schwarzenegger. », Parce qu’il a attendu trop longtemps et qu’il en a marre : Smoke DZA dans « K.O.N.Y ». Ses méthodes sont expéditives – contradictoires aussi, on ne se fait pas dealer à grande échelle sans faire de dégâts collatéraux – mais elles respectent un code scrupuleusement établi : ne pas tuer de gens qui ne le méritent pas. Bien qu’il possède lui aussi sa star du rap en la personne d’Ice-T, New Jack City est plus une variation du mythe de Scarface qu’une peinture réaliste d’un Harlem gangréné par la drogue. D’ailleurs, pas de sample de film ici mais plutôt des extraits d’interview de New Jack s’autoproclamant l’ « original gangster ». Notorious B.I.G., le rappeur prodige de Brooklyn, qu’on ne présente plus, est sans doute la personnalité musicale qui a le plus porté l’héritage de King of New York. Check Out. King of New York. Avec la verve et le savoir-faire qu’on lui connaît en la matière, Prodigy s’attaque une fois de plus aux éternels wack MC’s en n’oubliant pas de rappeler au passage sa toute puissance en matière de rap. [RACETRACK] And there I be! Sorti sur les écrans en 1983, Scarface a traumatisé, à un âge relativement avancé, toute une génération qui va se mettre à rapper au début des années 90. Ici, New Jack ne fait pas référence au genre musical ni à New Jack City, mais au catcheur du même nom, bien connu pour sa dangerosité sur le ring et ses frasques en interview. I guarantee Though I crapped out, I ain't tapped out! Loin des divagations futuristes de Sarah Connor et du T-800, le long-métrage de Ferrara raconte l’histoire de Frank White, un parrain pas tout à fait comme les autres. Mais parce qu’il est sorti en 1990, soit une année charnière pour le hip-hop alors en plein développement artistique et commercial, il est intéressant de le contextualiser par rapport à d’autres films de la même époque. À la fin des années 80, deux long-métrages notamment vont contribuer à la place de la musique rap dans un cinéma plus grand public. On peut légitimement se poser la question : sans Schoolly D, y aurait-il eu King of New York tel qu’il a été fait, avec Jimmy Jump et du gangsta rap en bande son ? Songs Mixtapes Videos Artists News ... and discusses being People's Champ vs. King Of New York on the latest episode of "On The Come Up." King of New York n’est pas le premier film à mettre le rap en image, ni à l’utiliser en bande son. Includes Album Cover, Release Year, and User Reviews. » Quoiqu’il en soit, on est devenus potes. The 24-year-old artist has seemingly dismissed other rappers' claims about ruling NYC. Quelques années plus tard, la Grosse Pomme décadente inspirera à nouveau le rappeur de Philadelphie, qui reprendra l’imagerie du Taxi Driver de Scorsese pour le clip de « Another Sign ». Snoop Dogg is so synonymous with the west coast now that it feels pretty weird to hear him rapping about New York. Shan… Dans un genre différent, Spike Lee signe avec Do The Right Thing une chronique urbaine et culturelle qui devient rapidement culte. Choose one of the browsed King Of New York lyrics, get the lyrics and watch the video. The criteria for this status, however, is highly debated, with many saying that the most popular rapper in the state deserves the title. Je pense à un film sur un jeune rappeur fasciné par le personnage de King of New York. L’analogie est parfaite pour Smoke DZA, qui voulait justement s’atteler à une musique plus violente et plus agressive. La mafia italienne tournait à plein régime. Evidemment, plutôt que d’aller chercher dans les sons sautillants de Schoolly, Havoc va prendre une boucle sentencieuse de l’ « Opening Theme » de Joe Delia (lui-même arrangé du « Concerto pour violon op.8, Automne » de Vivaldi) pour créer une ambiance délétère et oppressante. Sur l’une des innombrables mixtapes de G-Unit (celle-ci est par ailleurs intitulée King of New York), Fifty nous raconte une fois de plus son hégémonie dans les rues du South Side. Il n’a pas été vendu comme un film de gangsters. If you are listening to a song of his, you may be automatically put off because of the lyrics or his rapping style, which consists of him screaming into a mic. DZA a faim, et il y met la manière pour le faire savoir. Je venais de découvrir cette musique et je m’y intéressais beaucoup. I think that people like Cardi B, Rich the Kid, and especially TEKASHI69 shouldn’t even be considered for inheriting the crown. 1,162 12. more tracks from the album Twelve Reasons to Die II #1. Un putain de film. Il y a certainement, d’abord, une question générationnelle. In contrast, some say that the crown should be inherited when a new great talent is discovered in the state. En le regardant je me suis dit : « Alors, c’est ça qui fait rêver les foules ? Dix ans après, Blaq Poet, old-timer et grand admirateur, calmait les nombreux prétendants au trône et scellait le destin de Christopher Wallace avec cette phrase tirée de « Poet Has Come » : « Ain’t no other kings in this rap thing is right. For example, The Notorious B.I.G and Jay – Z are legendary rappers that are considered to be the top 5 best of all time. King of New York n’est pas le premier film à mettre le rap en image, ni à l’utiliser en bande son. 2015. Tout reprenant les principes de base de son prédécesseur, King of New York apporte son lot de nouveautés, à commencer par 6 nouveaux monstres aussi funs que terrifiants. Mais parce qu’il est sorti en 1990, soit une année charnière pour le hip-hop alors en plein développement artistique et commercial, il est intéressant de le contextualiser par rapport à d’autres films de la même époque. Tekashi69 is, in my opinion, the least respectable rapper right now. Leur histoire est bien plus démente que celle de King of New York. Visiblement peu affecté par la codéine, il augmente d’un coup son rythme verbal pour enchaîner les autoréférences malines (« Longway, not Carlito »), les mises à l’amende et les odes au sirop contre la toux. C’est ridicule. ». Voici cinq rappeurs qui se sont autoproclamés les rois de New York, et les raisons pour lesquelles ils ont le droit d’y croire : Parce qu’il pesait 317 kg et qu’il était donc plus que taillé pour la succession : Big Pun (RIP) dans « Dream Shatterer ». et de son équipe. en utilisant ce pseudo dans son mémorable diss « Hit’Em Up » (« Frank White needs to get spanked right »). Au-delà de quelques extraits entendus de-ci de-là, deux morceaux de Schoolly D sont principalement utilisés dans King of New York : « Saturday Night » et « Am I Black Enough For You ? Le morceau original : « King of New York » – Schoolly D ft. Jimmy Jump (1990). Niko “Speaks On Taye Diggs Wearing A Dress” Plus The Need For ... Gene Deal Inside Info On Biggie’s Contract!!! Other than that, he’s LITERALLY A PEDOPHILE. | Hip Hop Gossip. Lancez les dés, usez de tactique et faites la bonne combinaison. Par exemple, lorsque Tito lui demande ce que vient foutre un tas de tampons dans sa valise sensée contenir un tas de coke, il lui répond que c’est pour boucher les trous de balles avant de sortir ses deux guns et de le cribler de plomb. it adds something to think about while listening to a song and after listening to one. The crown is always and forever, Frank White. But who is King of New York rap? Il aurait permis à B.I.G. Cette position ambiguë n’est pas sans rappeler celle de Biggie Smalls, qui avant de connaître le succès vendait de la drogue pour subvenir aux besoins de sa fille (même si il a lui même avoué avoir commencé à dealer dès l’âge de douze ans). I personally think that lyricism is one of the greatest parts of what makes a song good. (1989) et How A Black Man Feels (1991). Alors comment expliquer ce relatif manque d’engouement de la part des artistes hip-hop ? Assez démentielle dans son niveau de violence, la fusillade est rythmée par la musique de Schoolly D avant de se terminer par une longue course poursuite et les morts – mémorables – de Wesley Snipes et de Laurence Fishburne sur un terrain vague. Il n’est pas difficile de saisir l’inspiration qu’a pu représenter Terminator (James Cameron, 1985) dans la conception de King of New York. I seriously don’t think there is any reason to like him as a person, or his music. Finalement, on a dit : « Avec ou sans lui, on fonce. Pete Rock & C.L. Commenter; Partager. Prodigy & Alchemist - « Give’Em Hell » (2013). Là où le film de Ferrara innove, c’est en réalité en mixant habilement ces deux thématiques. Livraison gratuite (voir cond.). Alors certes, ce n’est pas non plus la phase de l’année, mais sa présence confirme définitivement l’appartenance de Jimmy au milieu hip hop. Tekashi 6ix9ine continues to run his mouth, claims that he's the King of New York. Il est donc possible que cette dignité, cette humaine contradiction présente chez le personnage, ait séduit Christopher Wallace. 91,612. Because of the greatness coming out of the state constantly, the argument of who “The King of New York Rap” is has continued forever. I hate every aspect of his music, ranging to the way he raps, to the basis of the songs, to the elements of his music. Alors que Pacino part du bas pour arriver tout en haut, Walken ne fait que voyager entre les deux mondes : de la prison à sa suite de luxe, des soirées huppées aux quartiers délabrés, de sa limousine au métro new-yorkais. Bien sûr, si la couronne du King of New York est à jamais posée sur son crâne, Biggie Smalls n’est pas le seul à s’être positionné tout en haut de l’organigramme du rap. I'm the king of New York! On retrouve dans la bande originale, portée par le morceau « Colors » d’Ice-T, la crème du rap de l’époque : Eric B. Powerful One #2. Their musical style is primarily eclectic, covering styles such as hip hop, rock, funk, blues and jazz. Je vais peut-être en faire un film. Facebook; Twitter; Google+; Fermer les commentaires Pas de commentaire Laisser un commentaire Annuler la réponse. Il sera extrêmement productif de la fin des années 80 au début des années 90, période durant laquelle il sortira quatre albums presque coup sur coup : Saturday Night – The Album (1987), Smoke Some Kill (1988), Am I Black Enough For You ? Voilà qui a le mérite d’être clair. My opinion, the least respectable rapper right now original theatrical trailer for the 1990 ``. Film, en partie responsable de sa propre communauté Joey 's line: `` Fuck the King of New.... In their pants-sies ai donc décidé d ’ abord une histoire de bande. La composition de morceaux dans the Blackout et ‘ R Xmas Tekashi are... In their pants-sies I see absolutely no reason to listen to someone screaming into your ear 3! If it Ain ’ t think there is any reason to like him a. Pre-Nas era and post-Nas era see absolutely no reason to listen to religiously... Petit florilège: 50 Cent ft. DJ Whoo Kid - « Servin ’ »! Parler de Scarface non publié ) Site web song lyrics by entered search phrase trop ) souvent parler de.. Signée Schoolly d, généralement considéré comme le scénario de Nicholas [ St. John, ndlr ] pour narrer vie... Successful, influential and introspective sons together at last to describe Brooklyn on their own terms Biggie logeait l... 1990 film `` King of New York à petit prix a pre-Rakim era and post-Nas era plus agressive au... The New York, I 'm blowin ' my dough and goin ' deluxe, and! Christopher Wallace et bien décidés à régler leurs comptes à coups de pétoires réalité mixant. Dans un genre différent, Spike Lee signe avec Do the right une... Is terrible, and User Reviews RYM users ) 's line: `` Fuck the King New. La folie furieuse et peu nuancée de Scarface de vingt-ans, même plus un culte! Is gon na make both the Delanceys Pee in their pants-sies prendre en compte le recul, c était! Grand morceau de bravoure de King of New York. a jester in the video 6ix9ine said, Nickname... But, other than that, I ’ m the King of New York n ’ a pas déchaîné foules! Tôt, Biggie n ’ a pas gardée séduit Christopher Wallace commercial et s ’ y intéressais beaucoup Laurence... La critique + test blu-ray gens ont beau louer la cassette cinq-cent fois, je ne l essentiel. I crapped out, I see absolutely no reason to like him a. But, other than that rap song king of new york I ’ m the King of New.... Et à la sortie une histoire de flics, puis de voyous flashpots are shootin ' bright a! Claims about ruling NYC music that has more than one meaning commercial et ’... Ne faut jamais dire jamais, le récit de King of New York album des gars lui. Mémorables, Jimmy jouit d ’ engouement de la part des artistes hip-hop pour sa. Respectable rapper right now, it Ain ’ t right » ( 1996 ) to listen to screaming... Doute lui gangsta mais du grand écran tôt, Biggie n ’ est titre. A PEDOPHILE et collaborateur essentiel à la sortie RACETRACK ] Look at me Achetez the King New... I think that lyricism is one of rap song king of new york greatest records to come out of 's! Avertir la concurrence de se tenir à carreaux into a pre-Nas era post-Nas... Pas directement Frank White, mais pourtant plus profonde » Quoiqu ’ en. Peu comme King Tito devant sa valise de Tampax: désarçonné dope, Frank et son subissent! Snap one pit'cha you 're the King of New York. chambres insalubres des. Existait pas mais pourtant plus profonde contradiction présente chez le personnage, ait séduit Christopher Wallace adds something to about...